5/5

1 avis des abonnés

Ne mets pas de glace sur un cur vide : roman

Livre

Besson, Patrick (1956-....). Auteur

Edité par Plon. Paris - 2016

Malakoff, 1989. Vincent Lagarde est un homme au physique ingrat et malade. Pourtant, il séduit les plus belles femmes. Lorsqu'il épouse Karima, une femme séduisante, riche, intelligente et indépendante, tout le monde cherche la faille. Electre 2016

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Saint-Sépulcre ! | Besson, Patrick (1956-....). Auteur

Saint-Sépulcre !

Livre | Besson, Patrick (1956-....). Auteur | Fayard. Paris | 2005

Au XIIIe siècle, Richart Perpin, 17 ans, fils d'un bourgeois parisien, demande à son ami Bénodet de rédiger à sa place un devoir sur la prise de Jérusalem contre une compensation financière. Bénodet intègre à sa narration les pers...

Accessible à certaine mélancolie | Besson, Patrick (1956-....). Auteur

Accessible à certaine mélancolie

Livre | Besson, Patrick (1956-....). Auteur | Albin Michel. Paris | 2000

Milan sait-il derrière quoi il court ? A quarante-quatre ans, ce journaliste spécialiste des points chauds de la planète, divorcé, remarié, va de femme en femme. Il y a Rose, la très jeune fille qu'il rejoint dans l'appartement vi...

Mais le fleuve tuera l'homme blanc | Besson, Patrick (1956-....). Auteur

Mais le fleuve tuera l'homme blanc

Livre | Besson, Patrick (1956-....). Auteur | Fayard. Paris | 2009

En 2007, à Brazzaville, Christophe Parmentier, jeune cadre supérieur d'une compagnie pétrolière française, reconnaît, dans l'Airbus A320 qui l'emmène au Congo, Blandine de Kergalec, Bernard Lemaire, sa compagne Elena Petrova et so...

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Ne Mets pas de glace sur un cœur vide, de BESSON 5/5

    Du Besson tout pur !! Remarquablement bien écrit. Un pur plaisir des mots, de la phrase parlée transite en écrit, et inversement. Si j'étais prof de lettres je saurais faire lire et goûter cette écriture à mes élèves. Besson d'ailleurs s'amuse lui-même à se critiquer en campant le héros en prof de lettres... le dédoublement est amusant, on prend vraiment du plaisir à lire.

    par Ch.L. Le 10 mars 2017 à 12:59