Détails des prochaines sessions

Aucune prochaine date

Par Frédérique Bruyas, voix       
et Leonida Fava, guitare


« La poésie est une clameur, elle doit être entendue comme la musique. Toute poésie destinée à n'être que lue et enfermée dans sa typographie n'est pas finie ; elle ne prend son sexe qu'avec la corde vocale tout comme le violon prend le sien avec l'archet qui le touche. Il faut que l'œil écoute le chant de l'imprimerie. » 
Léo Ferré est clair dans ses intentions. Mettre en musique la parole des poètes pour que les mots vibrent dans toute leur sensualité. Charles Baudelaire a eu la part belle avec plus de cinquante-cinq compositions dans lesquelles Frédérique Bruyas a retenu celles qui explorent les troubles de l’amour.

Bicentenaire de la naissance de Charles Baudelaire